Acting for animators – part II – FMX 2016

Acting for animators – part II – FMX 2016

Cette année, le thème des conférences du FMX se focalisait sur les “blending realities” – « Fusions des réalités ». Celle qui a le plus retenu mon attention était présentée par Ed Hooks, un enseignant professionnel de l’acting pour animateurs et acteurs.

 

 

crédit photo : Dominique Brewing and Peter Hacker

 

Ed Hooks a expliqué en détails certains éléments clés de l’animation pour arriver à la conclusion suivante : nous sommes tous naturellement amenés à ressentir de l’empathie pour les personnages, c’est pourquoi il faut développer une histoire forte.

 

Par exemple, Charlie Chaplin était un merveilleux conteur d’histoires, drôles et touchantes suscitant l’empathie a l’égard des personnages qu’il incarnait.

Ed Hooks donna pour exemple la fameuse situation du “Pied coincé dans le seau” pour soutenir son point de vue :

 

Extrait du film "Charlot Apprenti"

 

Charlie Chaplin essayait de retirer son pied du seau tout en gardant sa dignité ; les spectateurs s’identifiant ainsi à lui.

Ed Hooks a établi le lien entre la réalité virtuelle et la problématique à laquelle elle nous renvoie : nous ne pouvons pas avoir de l’empathie avec les personnages.

Dans la réalité virtuelle, le spectateur fait partie de la mise en scène, il est trop proche du protagoniste pour s’identifier à lui, une réelle distance physique est nécessaire.

 

Crédit photo : Dominique Brewing and Peter Hacker

 

Cela soulève un véritable problème car nous devons adapter la façon dont nous racontons une histoire en réalité virtuelle si nous souhaitons qu’elle reste significative.

La “fusion des réalités” n’a jamais était aussi proche mais une question demeure :

Comment garder une distance avec la narration si nous en faisons partie ? c’est un des nombreux défis de demain.

L’auteur de l’article

Comments are closed.